Avant toute opération de bornage et de construction d’un terrain, il faut effectuer des relevés métriques afin de connaitre ses limites juridiques et ses propriétés juridiques. Ces tâches sont confiées à un spécialiste du domaine : à un topographe. Mais qui est-il ? Que fait-il exactement ? Quelles sont les qualités et compétences requises pour devenir topographe et comment le devient-on?

Qui est le topographe ?

Encore appelé géomètre-topographe, le topographe est le professionnel chargé de mesurer avec une grande précision des éléments de paysage urbain ou des propriétés afin d’effectuer leur délimitation. Il réalise des relevés topographiques qui permettent de représenter sur un plan les formes et les détails du terrain à l’aide d’un appareil spécialisé (le théodolite) en n’omettant aucun détail. À partir de ces relevés, il établit des plans et des cartes d’implantation d’ouvrages sur ordinateur, en utilisant des moyens de plus en plus sophistiqués.

Que fait-il exactement ?

Le topographe a plusieurs rôles. Il est entre autres tenu de délimiter à l’aide d’instruments spécifiques les limites physiques et juridiques d’une parcelle, ou les spécificités d’un terrain ou d’un paysage urbain, de schématiser ses études sur des plans et cartes, de mener une médiation en cas de conflits entre propriétaires sur la délimitation du terrain (ou d’un bâtiment), de procéder à l’estimation financière d’un terrain ou d’un bien immobilier et de participer au tracé d’infrastructures (routes, ponts, chemins de fer…)

Qualités et compétences d’un bon topographe

Etre topographe rime avec avoir une grande capacité d’adaptation, être souple, être apte à travailler sur des terrains à accès difficiles et cela quel que soit le temps qu’il fait. Le topographe doit donc être doté d’une bonne condition physique, d’une bonne vue et doit avoir un sens inné de l’observation.  Il est également précis et rigoureux, car la moindre erreur de mesure ou de calcul peut entraîner des conséquences financières importantes. Doté d’une bonne capacité de synthèse, il sait utiliser de nombreuses données pour produire une analyse et des résultats clairs et précis.  Il doit en outre maitriser le dessin, l’outil informatique mais aussi le droit du moins les textes juridiques en rapport avec son métier et ses champs d’action. En somme, le métier de topographe demande de la patience, du courage, de la passion et l’amour du travail bien fait.

Comment on devient topographe ?

Tout d’abord, il faut aimer la topographie, puis suivre une formation adéquate. Si vous voulez vite entrer dans le monde professionnel, il vous faut choisir un BTS en topographie, il se prépare en 2 ans. Il se prépare de préférence après un baccalauréat scientifique ou industriel ou éventuellement un BT en géométrie-topographie. Il est possible de préparer directement votre licence en topographie en 3 ans avec un niveau BAC et si vous êtes titulaire d’un BTS comptez juste un an supplémentaire.  A Estabat, il est prévu une licence en topographie à faire en 3 années. Cependant dans l’optique d’assurer une meilleure insertion à la vie professionnelle de ses étudiants, les 3 années de licence sont reparties en  2annees de cours continus couples a de travaux pratiques, un stage obligatoire à faire en vacance, un examen d’état sanctionnant vos deux premières années (BTS) et la troisième année est consacrée au perfectionnement, possibilité de poursuivre le cursus mastoral.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.