Avoir des connaissances pointues en architecture de nos jours est un précieux atout pour se frayer une place dans le monde du travail. En effet, le diplôme devenu nécessaire pour bon nombre d’emplois est la licence. Pour se démarquer, il est donc convenable d’aller loin avec un master. Faisons un petit récap sur ce que doit savoir faire un titulaire d’une licence en architecture et les  façons d’accéder à un master en architecture.

Les détenteurs d’une licence en architecture sont des étudiants ayant obtenu les 180 crédits au cycle licence et qui possèdent une connaissance solide des notions de base. Ils peuvent poursuivre leurs études en art, en architecture ou design par exemple ou encore entrer dans la vie active. Ils peuvent pour cela envisager d’intégrer des agences d’architecture, d’urbanisme, d’architecture intérieure ou de design, des entreprises du bâtiment et des travaux publics, des bureaux d’études et d’ingénierie, des sociétés d’aménagement.  Ils doivent déjà assimiler les matières qui lui permettront de s’approprier, d’appliquer, d’innover judicieusement dans les techniques des métiers de l’architecture et de dialoguer intelligemment avec les spécialistes des disciplines connexes. Enfin, ils auront développé leur sens de l’organisation et de la synthèse.

Pour leur permettre d’accéder, outre la conception, à toutes les fonctions de conseil, d’assistance à la maîtrise d’ouvrage, d’études techniques, d’urbanisme et d’aménagement en qualité de salarié, il est conseillé d’obtenir un master en architecture. Ce diplôme leur ouvre les portes aux professions d’architecte, d’urbaniste, de paysagiste, d’architecte ou décorateur intérieur, de médiateur en architecture, de chercheur, d’enseignant…Il leur permet également de devenir agents publics de l’Etat ou des collectivités territoriales (architecte-conseil, architecte urbaniste de l’Etat).