Après des études en métiers du bâtiment, on peut décider de se spécialiser en une branche bien précise. A l’instar du métier d’architecte, de topographe ou de géomètre, il en existe plusieurs autres. Certains sont pratiqués dans un espace intérieur et d’autres sont plus focus sur les travaux à l’extérieur. Dans cet article, on vous fait un top 3 de ces branches que l’on exerce dans un espace extérieur.

L’urbaniste : est un professionnel spécialiste de la ville. Il n’est pas forcément architecte. Il peut alors faire un master en urbanisme, en aménagement du territoire ou encore en ingénierie en génie rural. Son employeur peut être par exemple la fonction publique, les collectivités territoriales, l’État ou un gestionnaire immobilier. Son intervention permet de savoir à quel endroit une route doit être tracée ou un quartier construit. C’est un spécialiste apporte ses conseils sur la faisabilité d’un projet d’aménagement urbain en opérant un diagnostic. Par conséquent, il établit le cahier de charges à un appel d’offres ou assiste un maître d’œuvre dans la réalisation d’un aménagement. Toutefois, il ne peut pas intervenir sur la construction d’un bâtiment que s’il n’a pas l’habilitation d’architecte.

Le paysagiste : c’est un maître d’œuvre qui conçoit des espaces pouvant être des jardins, des parcs ou des territoires beaucoup plus larges. Le paysagiste bosse dans une agence d’architecte, est à son compte ou travaille au sein des parcs nationaux ou dans les zoos. Pour arriver à ce stade, il faut 5 années d’études.

Le médiateur architectural : le rôle d’un médiateur architectural est  communiquer autour d’un projet architectural. Ainsi ledit projet désigne l’évolution ou l’aménagement d’un quartier ou la construction d’un grand ensemble. En d’autres termes, il explique le projet avec des outils de communication adéquats et explicites à l’appui (maquettes et affiches). Il sert donc de pont entre les collectivités territoriales et les habitants. Un médiateur doit avoir un diplôme d’urbanisme, en aménagement du territoire. Il est soit spécialisé en droit immobilier ou en sciences politiques. De même, il peut être issu d’une école d’architecture.

En somme, il n’y a pas de débouchés fixes après des études en architecture. Mais on a toujours une amalgame de choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.